SHCB initiales de Société Historique et Culturelle du Brienonnais

Le sigle SHB a laissé tout naturellement la place à SHCB à la fusion de deux associations locales complices: SHB et Lire à Brienon

Si les initiales sont déjà portées par une autre société en France, le « tri » est rapide quand on sait les activités du groupe brienonnais!

Publicités

La SHCB collecte

La Société Historique et Culturelle du Brienonnais recherche :

 

pour une exposition en septembre 2018,

des en-tête de lettres ou factures témoignant des activités commerciales et industrielles de Brienon.

Les typographies en sont souvent très originales, des décors sont ajoutés, l’ensemble est beau et témoigne d’activités passées.

Ce sont aussi des témoignages de présentations des courriers qui nous sont aujourd’hui totalement étrangers.

Vous pourrez nous confier des originaux (dépôt avec votre nom, à la Maison du Tourisme) ou nous scanner la page.en-tete

Dans le « cahier n°5 de la SHCB »

Grulet marque au SphinxLes recherches et souvenirs des adhérents de la SHCB ont conduit à se souvenir des ateliers industriels installés route de Joigny à partir de la fin du XIXè siècle (autour du bois) et en expansion dans la première moitié du XXè. Ce sera l’objet d’un article du prochain « Cahier » dont la sortie est prévue fin mars.

La marque au Sphinx installée à Migennes avec Emile Grulet à sa tête au début XXè, était aussi fabriquée à Brienon. La plaque représentée ici est différente de celle appliquée dans la fabrique de Migennes où la plaque porte les initiales  EG.

Cette plaque se trouve sur les moulins fabriqués route de Joigny.  A Brienon l’usine était dirigée par les filles Grulet (c’est le souvenir qui a été transmis à la SHB-SHCB)

Voir aussi Grulet sur le blog « Cheny mon vllage ». Aux A.D.Y l’entreprise Grulet est dite liée à l’armement; elle aurait produit des caisses.

Se peut-il que le propriétaire de l’usine de poupées installées vers les années 1940 au Moulin Neuf ait été parent avec la famille Grulet? Nous ne le pensons plus: l’usine était dirigée par Nicole Césaire (avec quelle orthographe?)

Ajouter: Vraisemblablement après l’usine de poupées c’est un fabricant de potelets électriques, isolants en verre pour les arrivées d’électricité sur les façades qui était à cet emplacement. Un descendant y était en pélerinage. Qu’il n’hésite pas à nous contacter!

à lire dans la Cahier n° 5 de la SHCB  en vente 7 € à la Maison du Tourisme 9 place Emile Blondeau à Brienon:

Table des matières.

Route de Joigny ou l’expansion de la ville au début du XXè siècle, pôle industriel et commercial

Route de Joigny, la ferme Denis.

Des anciens métiers.

Place de l’hôtel de ville : l’arbre de la liberté et la boulangerie coopérative.

La deuxième moitié du XXè débute avec des constructions importantes.

Une nouvelle école publique en 1954.

Un nouveau quartier se construit.

Le chanoine Bouvret, victime des répressions de la Révolution française.

Le bureau des postes de Brienon, cinq emplacements.

1/ Au début du XXè siècle.

2/ En 1950-51.

3/ Années 1960 et jusqu’à la fin de 2017.

4/ Le premier emplacement.

Des membres de la SHCB racontent.

Dans la rubrique « ils étaient célèbres, ils étaient artistes, ils ont vécu à Brienon… » Fred Melé 

La Sentinelle, souvenirs ou « les richesses de nos tiroirs – mémoires ».

Les membres de la SHCB se penchent sur l’histoire de Brienon.

Le pensionnat Jeanne d’Arc (Quelques éléments de la recherche conduite par Josette et Michel Jolly)

Brienon, quelques aspects de la ville dans les années 1940 à 1960.

 Mystères.